Chroniques

Modérateurs: gregor, Zouille Circus

Re: Chroniques

Messagede gregor » Mer 3 Mar 2010, 15:16

Croqu'livre a écrit:
Ce livre-disque grand format est à la fois un recueil de chansons pour enfants et un hommage vibrant au grand illustrateur alsacien Tomi Ungerer. Les musées de Strasbourg, dont le Musée Ungerer, ont permis d'illustrer ce livre avec de très belles planches de l'artiste pour la plupart issues de ses nombreux livres pour enfants. Ça démarre fort dans une ambiance tsigane avec Didier Lockwood au violon sur la comptine « Trois p'tits chats », ça continue allègrement avec des classiques revisités comme une chanson en alsacien ou des chansons du répertoire bien français « Au clair de la lune » par exemple... Les rythmes sont endiablés, l'ambiance jubilatoire grâce à des artistes aussi savoureux que : Juliette, Olivia Ruiz, Agnès Baufillon, Serge Bégout des Têtes Raides et tant d'autres... Les chansons à la fois ironiques et sarcastiques mais aussi pleines de rêve correspondent à merveille à l'esprit de Tomi Ungerer. La composition musicale rythmée à souhait et très variée accompagne avec bonheur chacun des textes.
L'ensemble des invités concourt à rendre ce livre CD très vivant et fort recommandable à tous ceux, petits et grands, qui ont le sens de l'humour et qui aiment la bonne musique !
La poésie est une chose trop importante pour être confiée aux autres. Chacun doit être son propre poète.
Avatar de l’utilisateur
gregor
Administrateur
 
Messages: 269
Inscription: Mar 4 Nov 2008, 01:14

Re: Chroniques

Messagede gregor » Mar 9 Mar 2010, 15:03

Longueur d'onde a écrit:
Les Weepers retournent à l'école
La dure réalité veut que l'on soit tous les jours plus vieux que la veille. Pourtant, personne n'a envie de jeter son âme d'enfant et il est toujours agréable de la retrouver sous les soucis qui envahissent le quotidien. Il n'est alors rien de mieux qu'une pause récréation. C'est ce que proposent les WEEPERS CIRCUS avec « A la récré » (Editions Eveil et Découvertes). Des chansons traditionnelles, comme « Au clair de la lune », « Dans la forêt lointaine » ou encore « Lundi matin », sont ici reprises, mais elles trouvent une touche d'originalité grâce aux arrangements musicaux et aux nombreux intervenants. Ainsi, l'accompagnement au violon de Dider Lockwood sur la chanson jouée par tous les enfants, « Trois p'tits chats », est enivrant ; l'interprétation par Juliette du classique de Boby Lapointe « L'hélicon » donne un nouvel aspect à la chanson elle-même et Olivia Ruiz s'essaie au folk avec « Little boxes ». Les musiciens proposent également des chansons originales, pimentées par leur touche d'humour habituelle sur fond de musique entraînante et enjouée. Restant dans le monde fabuleux de l'enfance, ils proposent des morceaux qui délient l'imagination, peuplés d'une princesse et d'une bergère, d'une sorcière qui désespère d'avoir été transformée en gentille petite mémé et d'un ogre repenti qui se nourrit de radis. Toutes ces historiettes musicales sont accompagnées d'un livre pour mettre en valeur le thème proposé. Chacune des chansons a donc trouvé une illustration appropriée dans l'abondante collection de dessins du fameux Tomi Ungerer. L'ouvrage aux couleurs chatoyantes est un régal pour les yeux, parfaitement en accord avec les envolées musicales. Les cours de récréation regorgent d'airs connus de tous et les Weepers Circus s'en sont aperçus : ils sont allés les chercher pour flirter avec l'insouciance enfantine à travers seize chansons qui feront danser petits et grands.
La poésie est une chose trop importante pour être confiée aux autres. Chacun doit être son propre poète.
Avatar de l’utilisateur
gregor
Administrateur
 
Messages: 269
Inscription: Mar 4 Nov 2008, 01:14

Re: Chroniques

Messagede gregor » Mer 10 Mar 2010, 11:16

Air le Mag n°7, mars 2010 a écrit:Petite fête entre amis
Il commence à être un peu loin le temps où les cinq lycéens strasbourgeois lançaient leurs premières notes de musique en public. Mais l'histoire d'amitié dure toujours d'album en album. Riche d'influences et inclassable, leur style attire et séduit. Et des rencontres s'ensuivent : Olivia Ruiz a participé à leur avant-dernier album – tout comme elle est présente sur cet opus qui s'adresse aux enfants, mais pas seulement. Et aussi Juliette, Caroline Loeb, Didier Lockwood...
La poésie est une chose trop importante pour être confiée aux autres. Chacun doit être son propre poète.
Avatar de l’utilisateur
gregor
Administrateur
 
Messages: 269
Inscription: Mar 4 Nov 2008, 01:14

Re: Chroniques

Messagede gregor » Ven 12 Mar 2010, 15:56

Geneviève Lecointre, Dernières Nouvelles D'Alsace (Édition de Saverne), 11 mars 2010 a écrit:
Libérer les décibels

Une nouvelle salle de travail dédiée aux musiques actuelles est en construction à l'école de musique de Saverne. Qu'ils soient branchés rock, pop, métal, électro... les artistes pourront y faire un maximum de bruit, sans gêner les voisins. L'ouverture est prévue pour le mois de mai.

Le service culturel de la mairie de Saverne veut faire sortir les groupes amateurs de garages et autres locaux de répèt' improvisés. Pour cela, la ville a débloqué 50 000 € afin de construire une salle insonorisée, équipée d'une batterie et d'amplificateurs. Elle sera proposée, en priorité, aux artistes du secteur. « Ce projet répond à une demande ; beaucoup de jeunes viennent nous voir pour savoir si on a un local à leur proposer », constate Stéphane Leyenberger, adjoint au maire chargé de la culture.
(...)
La nouvelle salle sera aussi ouverte aux élèves de la section « musiques actuelles » de l'école de musique de Saverne qui travaillent, depuis la rentrée, avec les célèbres Weepers Circus. Plusieurs fois par mois, les six membres du groupe viennent donner des conseils aux jeunes gens sur l'écriture, les techniques musicales, la façon de se tenir sur scène... « Ce sont de vrais musiciens qui ont envie de transmettre leurs connaissances, leur savoir-faire » s'enthousiasme Stéphane Leyenberger. Les efforts fournis par les jeunes ont dépassé toutes les espérances des musiciens professionnels. « Ils sont allés tellement loin dans leur travail d'écriture, de composition que les Weepers leur ont proposé de monter sur scène avec eux », annonce fièrement l'adjoint. Les élèves de la classe de musiques actuelles accompagneront donc le célèbre groupe alsacien pendant une partie de leur concert, sur la scène du château des Rohan, les 31 mars et 1er avril.


Concert supplémentaire

Le concert des Weepers Circus et des élèves de la classe de musiques actuelles du jeudi 1er avril est complet. Pour satisfaire la demande du public, une date supplémentaire a été programmée, le mercredi 31 mars. Les Weepers Circus célèbrent depuis 20 ans l'harmonie des contraires : ferveur du rock et caresses des berceuses, flamboiement classique et échos de disco, traditions de l'est et arabesques orientales... Sur scène, on retrouvera Alexandre George, Franck George, Éric Kaija Guerrier, Denis Leonhardt, Christian Houllé et Alexandre Bertrand... et les jeunes de l'école municipale de musique.


Dernières Nouvelles D'Alsace (Édition de Haguenau), 6 mars 2010 a écrit:
Une résidence de création

Sortis en novembre dernier, le livre-album « Weepers Circus à la Récré » est le premier opus du groupe strasbourgeois entièrement dédié aux enfants. Une première. Durant dix jours, les six gaillards membres du groupe se sont arrêtés à Bischwiller pour résidence au centre Vigée, histoire de créer un spectacle.

Weepers Circus à la récré fera date dans la discographie du groupe. En premier lieu, parce qu'il s'adresse résolument à un nouveau public : les enfants de 4 à 10 ans. Ensuite, en raison du format livre-disque illustré par l'inénarrable Tomi Ungerer et renforcé par la présence d'un panel d'artistes comme Juliette, Olivia Ruiz, Didier Lockwood, Christine Ott, Caroline Loeb, Roger Siffer et bien d'autres encore... Tous ont apporté un zeste artistique à cette création originale de 16 titres parue aux éditions Éveil et Découvertes. Des comptines bien connues qui rôdent dans toutes les têtes (comme par exemple Dans la forêt lointaine) aux chansons écrites as hoc, l'album s'adresse aux bambins, mais également à leurs parents. Ce huitième album des Weepers Circus doit naturellement s'épanouir sur scène. « Nous avions envie d'en faire un spectacle et allons tourner dans les théâtres et les médiathèques », précisent Éric Kaija Guerrier et Alexandre George, membres du groupe. Grâce à la complicité de Denis Woelfel, directeur de la MAC-Robert Lieb, la formation de six musiciens a pu poser ses valises à la salle Vigée de Bischwiller pour une résidence de création d'une dizaine de jours. « Le public des enfants est exigeant et ne s'aborde pas comme un public d'adultes », prévient Denis Woelfel, dont l'expérience a été déterminante dans cette création qui est déjà programmée à plus de 80 reprises dans tout l'hexagone, dont les Francofolies de la Rochelle. Avec une dimension théâtrale plus affirmée, des accessoires et des costumes, le spectacle de 45 minutes présente six brigands, voleur de chansons, qui les restituent progressivement devant les enfants. Si des « clins d'œil » sont aménagés pour les parents, le show reprend également une chanson en alsacien écrite par Roger Siffer dans les années 70, D'Sunn esch krank. Avec une ménagerie de petits animaux domestiques ou pas, un hommage à Boby Lapointe, une histoire de boites, une princesse et une bergère, le spectacle pour enfants sera également joué durant le festival haguenovien de l'Humour des notes, en mai. « Pour faire ce métier, il faut rester des gamins et cultiver cet esprit. C'est sans doute la chose la plus difficile à faire », avouent les Weepers, qui s'adressent avec sincérité à un public haut comme trois pommes.


Le plein d'énergie

Quatre cents élèves des écoles maternelles et primaires de Bischwiller ont assisté jeudi à un concert burlesque et décapant d'une heure, mais toujours bon enfant, à la salle de cinéma au centre culturel Claude-Vigée. Les six « brigands » ont mené leur show tambour battant, ne laissant pas une seconde de répit aux jeunes spectateurs, visiblement enthousiastes. De mimes délirants en clowneries poétiques, en passant par d'autres prestations désopilantes, ce spectacle musical plein d'énergie a fait mouche. Un vent de fraîcheur dans le domaine du spectacle « jeune public ».
La poésie est une chose trop importante pour être confiée aux autres. Chacun doit être son propre poète.
Avatar de l’utilisateur
gregor
Administrateur
 
Messages: 269
Inscription: Mar 4 Nov 2008, 01:14

Précédente

Retourner vers À la récré

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron